La Jordanie toujours prête à un échange de prisonniers avec l'EI

le
0

AMMAN, 1er février (Reuters) - La Jordanie a vivement condamné dimanche l'assassinat par le groupe djihadiste Etat islamique (EI) du journaliste japonais Kenji Goto mais s'est dite toujours disposée à échanger une prisonnière irakienne contre son pilote de chasse retenu en otage en Syrie. L'EI a menacé d'assassiner le pilote jordanien Mouath al Kassaesbeh, capturé fin décembre dans le nord-est de la Syrie après l'accident de son F-16 qui participait aux frappes de la coalition internationale, si l'Irakienne Sadjida al Richaoui, condamnée à mort pour une tentative d'attentat suicide en 2005 dans un hôtel d'Amman, n'est pas libérée. Le groupe extrémiste avait dans un premier temps également associé Kenji Goto à cette proposition d'échange, mais il a diffusé samedi une vidéo mettant apparemment en scène son meurtre, le deuxième d'un otage japonais en une semaine. ID:nL6N0VB00X Le porte-parole du gouvernement jordanien, Mohamed al Momani, a déclaré dimanche à Reuters que les services de renseignement du royaume hachémite tentaient de vérifier si Mouath al Kassaesbeh est toujours en vie. "Nous sommes toujours disposés à relâcher Sadjida al Richaoui en échange du retour de notre fils et héros", a-t-il affirmé. (Suleiman Al-Khalidi; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant