La Jordanie libère un prédicateur proche d'Al Qaïda

le
0

(Actualisé avec précisions) AMMAN, 5 février (Reuters) - Le cheikh Abou Mohammed al Maqdissi, considéré comme l'une des sources d'inspiration d'Al Qaïda, a été remis en liberté jeudi sur ordre du parquet jordanien, a-t-on appris de source proche des services de sécurité. On ignore le motif de cette décision prise deux jours après la diffusion d'une vidéo montrant l'exécution d'un pilote jordanien brûlé vif par l'Etat islamique. Selon une autre source policière, le cheikh Maqdissi s'apprête à condamner cet acte, qu'il juge contraire "aux valeurs religieuses". En détention depuis plusieurs années, il avait été brièvement libéré en octobre après avoir critiqué Abou Bakr al Baghdadi, calife autoproclamé de l'Etat islamique. Il a été à nouveau écroué à la fin du même mois pour "apologie d'organisations djihadistes". Ce dignitaire sunnite autodidacte est considéré comme le guide spirituel d'Abou Moussab al Zarkaoui, chef de file de la branche irakienne d'Al Qaïda, tué en juin 2006. Il avait toutefois renié Zarkaoui, lui reprochant de tuer aveuglément des civils. Le cercle de réflexion de l'école militaire américaine de West Point le considère comme le prédicateur islamiste vivant le plus influent. (Suleiman Al-Khalidi, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant