La Jordanie bannit le sacro-saint narguilé

le
0

Invoquant des risques importants pour la santé, les autorités du royaume hachémite ont décidé d'interdire la chicha d'ici la fin de l'année. Quitte à susciter la colère de tous les adeptes de cette tradition populaire.

C'est une mini révolution, mais elle aura du mal à passer dans une société traditionnelle. Les narguilés devraient disparaître des cafés jordaniens d'ici la fin de l'année. Au nom de la lutte antitabac, le gouvernement vient en effet de décider de révoquer la licence accordée aux 5000 établissements qui proposent à leurs clients la fameuse chicha, cette pipe à eau sur laquelle des milliers d'habitants du royaume tirent chaque jour en sirotant un thé brûlant dans les cafés de la basse ville d'Amman à l'ombre de l'amphithéâtre romain. Un passe-temps très populaire qui permet à tous les oisifs de tuer le temps en refaisant le monde au milieu de senteurs fruitées de pomme par exemple.

Comme on pouvait s'y attendre, fumeurs et gérants de cafés ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant