La « Joconde » émigre en France

le
0
La « Joconde » émigre en France
La « Joconde » émigre en France

Quel inconfort ! Brinquebalée sur les chemins caillouteux, la belle Lisa serpente cahin-caha vers les cimes escarpées du mont Cenis. Le voyage en montagne n'est sans doute pas du goût de cette Florentine, contrainte de quitter l'Italie pour suivre son maître. Mais elle n'en laisse rien paraître, conservant cet étrange demi-sourire. En ce mois d'octobre, il semble se consumer comme une chandelle. On peut comprendre cet accès de nostalgie : elle ne reverra probablement jamais la cité des Médicis qui l'a vue naître deux fois. La première, c'était en mai 1479, dans la modeste maison de la famille Gherardini. La seconde, vingt-quatre ans plus tard, dans l'atelier de Léonard de Vinci. C'est sur un panneau en bois de peuplier que Madonna (« Monna ») Lisa a été figée par le célèbre peintre. Reçu comme un roi par françois I er Eternel insatisfait, ce touche-à-tout génial mais procrastinateur patenté aurait pu abandonner son tableau, comme il l'a fait de tant de projets. Mais après ces quatre années à parfaire son chef-d'oeuvre, il s'est attaché. Beaucoup. Et pour finir, n'a jamais livré la commande passée par le marchand Francesco Del Giocondo, le mari de Monna depuis 1795. Quitte à franchir les montagnes, dommage de ne pas profiter des paysages alpins. Aveuglée par la sacoche de cuir où elle a été glissée, la « Joconde » voyage à dos de mulet, à moins qu'il ne s'agisse d'une carriole. Qui sait ? Le voyage de Léonard n'a jamais été consigné dans le moindre registre. Tout juste sait-on qu'il est parti de Rome après la mi-août 1516, quand les sentiers muletiers ne sont plus enneigés. Qu'il s'est arrêté plusieurs jours à Florence faire ses adieux aux siens. Qu'il a probablement emprunté la route reliant Turin au val de Suze, avant de descendre la Maurienne vers Chambéry, Lyon et Roanne. Et qu'il a dû mettre deux mois pour rallier Amboise, où ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant