La jeune romancière Emmanuelle Richard lauréate du prix Anaïs Nin

le
0

(AFP) - La romancière Emmanuelle Richard a reçu lundi le prix Anaïs Nin pour le roman "Pour la peau" (L'Olivier), histoire d'une passion amoureuse dévastatrice entre une jeune femme et un homme plus âgé.

La romancière, âgée de 30 ans, a été choisie au deuxième tour par 7 voix contre 6 à Camille Laurens pour "Celle que vous croyez" (Gallimard).

Fondé par les romancières Nelly Alard et Capucine Motte, le prix Anaïs Nin est le seul prix littéraire français orienté vers le monde anglo-saxon. Son lauréat se voit offrir la traduction en anglais de son ouvrage.Le jury est constitué d'auteurs français mais aussi d'agents littéraires anglais et américains. Le prix est destiné à promouvoir le livre élu auprès des éditeurs anglais et américains, et plus généralement à faire découvrir de jeunes auteurs français d'aujourd'hui à l'international.

Le prix Anaïs Nin "récompense une voix et une sensibilité singulières, l'originalité d'un imaginaire et une audace face à l'ordre moral", soulignent les organisateurs.

Emmanuelle Richard est née en 1985 en banlieue parisienne. Son premier roman sur l'adolescence, "La Légèreté" (L'Olivier) avait été salué par la critique."Pour la peau" est son deuxième roman.

"Pour la peau" décrit la passion torride qui durant quelques mois va bouleverser le destin d'Emma une jeune femme qui tombe passionnément amoureuse d'un homme plus âgé qu'elle et désigné au lecteur par la simple lettre E.

Le récit, qu'on devine personnel, parle parfois avec crudité de la passion, du désir mais aussi de la tendresse qui peut unir deux êtres différents. E., agent immobilier, a 20 ans de plus qu'Emma.

Déglingué de la vie, il boit, se drogue et n'arrive pas à rompre avec une ancienne passion qui pourtant le rend malheureux. Le lecteur sent que l'échec est fatalement au bout de cette passion mais, comme Emma, "les morceaux de son coeur éparpillés", il préfèrera se souvenir du bonheur de tomber amoureux.

L'an dernier, le prix avait couronné le roman de Virginie Despentes, "Vernon Subutex 1" (Grasset).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant