La Hongrie veut choisir son immigration-ministre

le
3
    BUDAPEST, 15 septembre (Reuters) - La Hongrie est prête à 
accueillir des étrangers pour pallier le manque de main d'oeuvre 
dans le pays mais elle entend choisir ceux qu'elle autorise à 
entrer sur son territoire, indique le ministre hongrois de 
l'Economie. 
    Dans un entretien au journal Heti Valasz, Mihaly Varga 
explique que seuls les étrangers ayant une "culture et une 
histoire" similaires à celles des Hongrois seront autorisés à 
immigrer. 
    Pays de dix millions d'habitants, la Hongrie a vu sa main 
d'oeuvre se réduire d'environ un demi-million de personnes 
parties dans des pays d'Europe occidentale pour accéder à des 
emplois mieux rémunérés. 
    Conséquence, quelque 50.000 emplois sont à pouvoir dans le 
secteur privé, précise le ministre. 
    "Pour les professions concernées, nous devons temporairement 
autoriser les employeurs à prendre des employés de l'Union 
européenne - où il y a une libre circulation du travail - ou de 
pays tiers voisins", précise Mihaly Varga. 
    Par pays tiers voisins, le ministre semble suggérer des pays 
comme l'Ukraine ou certains Etats des Balkans bien qu'il ne 
fournisse pas cette précision. 
    Une enquête réalisée par l'agence d'intérim Manpower en 2015 
montrait que la Hongrie avait besoin de chauffeurs, 
d'ingénieurs, de comptables, d'experts en technologie de 
l'information et d'employés du secteur médical. 
    Le salaire moyen en Hongrie a augmenté de 5,7% entre juin 
2015 et juin 2016 tandis que le taux de chômage était de 5% sur 
une période de trois mois s'achevant en juillet. 
     
 
 (Gergely Szakacs; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bobded il y a 3 mois

    bel exemple mr hollande

  • M4709037 il y a 3 mois

    normal.

  • M7097610 il y a 3 mois

    et ils ont bien raison ! cela me parait tellement évident, comme pour les usa canada australie...