La Hongrie suspend le règlement européen «Dublin» sur les demandeurs d'asile

le
0
La Hongrie suspend le règlement européen «Dublin» sur les demandeurs d'asile
La Hongrie suspend le règlement européen «Dublin» sur les demandeurs d'asile

Viktor Orban teste ses voisins européens sur l'afflux de migrants en Europe et la gestion des demandeurs d'asile au sein des frontières de l'Europe. Le pouvoir conservateur hongrois a ainsi brisé un nouveau tabou mardi en suspendant, au nom des «intérêts hongrois», un règlement européen clé sur les demandes d'asile, le règlement dit «Dublin III». Bruxelles a demandé immédiatement une «clarification» aux autorités de Budapest, alors même qu'il y a quelques jours, les instances européennes demandaient aux Etats de prendre en charge 40.000 migrants.  

«La barque est pleine», a justifié le porte-parole du gouvernement Zoltan Kovacs, en rappelant que la Hongrie connaissait un afflux exceptionnel de migrants depuis le début de l'année. Le règlement «Dublin III», remis en cause, organise l'examen des demandes d'asile en Europe. Il dispose qu'une demande d'asile doit être examinée par le premier pays européen dans lequel la personne est arrivée. Dans un communiqué, Budapest dit l'avoir suspendu sur son sol «pour une durée indéterminée» et «pour des raisons techniques».

La Hongrie, a déjà annoncé la prochaine construction d'une clôture de 4 m de haut sur les 175 km de sa frontière avec la Serbie. Budapest affirme avoir vu affluer 54 000 migrants et demandeurs d'asile depuis janvier, contre 2 000 au total en 2012. Essentiellement des Syriens, des Afghans et des Irakiens qui transitent pour la quasi-totalité par la Serbie. Le gouvernement hongrois dirigé par le conservateur Viktor Orban affirme que «le système de gestion des réfugiés en Hongrie est surchargé», conduisant ce pays d'Europe centrale à «jouer un rôle qui est au-dessus de ses forces».

La Commission européenne a réagi en début de soirée en réclamant à la Hongrie «une clarification immédiate sur la nature et l'étendue de ce problème technique». 

La règle «Dublin III» est au cœur d'une polémique franco-italienne ces derniers ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant