La Hongrie poursuit une caméraman qui a frappé des migrants

le
0
    BUDAPEST, 7 septembre (Reuters) - Le parquet de la 
République hongroise a engagé des poursuites mercredi à 
l'encontre d'une caméraman accusée d'avoir frappé et fait 
trébucher l'année dernière des migrants qui échappaient à la 
police près de la frontière avec la Serbie.  
    Petra Laszlo a été renvoyée de la chaîne de télévision aux 
sympathies nationalistes N1TV l'année dernière après qu'une 
vidéo où elle violente des migrants a fait le tour du web. 
    Des centaines de réfugiés passaient ce jour-là au travers 
d'un cordon policier pour rejoindre Szeged, une ville du sud de 
la Hongrie, ont exposé les procureurs. La journaliste se 
trouvait derrière les policiers et filmait les migrants en train 
de courir. 
    "Tout en filmant, elle a frappé le menton d'un jeune homme 
d'un rapide coup de son pied droit et a également frappé une 
petite fille près du genou avec son pied droit", a écrit le 
parquet dans un communiqué, ajoutant qu'il n'y avait aucune 
preuve pouvant qualifier ces actes de crime raciste. 
    Les poursuites pour "conduite désordonnée" visant Petra 
Laszlo ont lieu sur fond de tensions provoquées par la crise 
migratoire en Europe. 
    La Hongrie doit tenir un référendum sur l'accord européen de 
répartition des migrants par quotas le 2 octobre, le jour même 
où l'on revote en Autriche pour le second tour de la 
présidentielle, que le Parti de la liberté (FPÖ, extrême droite) 
a des chances de remporter. 
 
 (Marton Dunai, Laura Martin pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant