La Hongrie ne tirera pas sur les migrants à la frontière-Orban

le
0

VIENNE, 7 septembre (Reuters) - La Hongrie n'a pas l'intention de tirer sur les migrants qui tentent de traverser la clôture de barbelés en cours d'installation à sa frontière sud et discutera d'un système de quotas d'accueil des réfugiés une fois la frontière bouclée, a déclaré le Premier ministre Viktor Orban. Dans une interview diffusée lundi par l'ORF, la radio publique autrichienne, Viktor Orban a réaffirmé sa position selon laquelle les migrants qui arrivent en nombre dans son pays en provenance d'Afrique, du Proche-orient ou d'Asie fuient en général la misère et ne sont pas de véritables réfugiés demandeurs d'asile. Une clôture de barbelés de 3,5 mètres de haut est en cours de construction sur 175 km à la frontière entre la Hongrie et la Serbie pour empêcher l'entrée de nouveaux migrants. "Nous protégeons l'Europe selon la réglementation européenne qui dit que les frontières ne peuvent être franchies que dans certains secteurs de façon contrôlée après enregistrement", a déclaré le chef du gouvernement à l'ORF. Prié de dire si les militaires postés le long de la frontière se verraient donner l'ordre de tirer, Viktor Orban a répondu : "Ce n'est pas nécessaire parce qu'il y aura une clôture impossible à franchir." "Ceux qui voudront quand même franchir la clôture devront être arrêtés et poursuivis. L'usage des armes ne sera pas nécessaire." Sur la question de la fixation de quotas d'accueil de migrants pays par pays par pays souhaitée par l'Allemagne et l'Autriche, Viktor Orban a répondu qu'il fallait d'abord sécuriser les frontières. "Parler de quotas n'a aucun sens si la frontière externe de l'Europe n'est pas bloquée. Quand nous aurons verrouillé l frontière extérieure et stoppé ainsi l'immigration illégale, nous pourrons alors évoquer les solutions", a déclare le Premier ministre hongrois. (Michael Shields; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant