La Hongrie châtie trois meurtriers de Roms

le
0
Des assassins en série mus par des mobiles racistes ont été condamnés à la perpétuité. Une sentence exemplaire dans un pays où les dérapages xénophobes se multiplient.

C'est un procès qui fera date. Arpad Kiss, Istvan Kiss et Zsolt Peto ont été condamnés mardi à la prison à vie. Leur complice Istvan Csontos écope de treize ans de détention. Les quatre hommes ont été reconnus coupables de crimes racistes en série. Au total, six morts et cinq blessés lors d'opérations dignes du Ku Klux Klan, perpétrées dans plusieurs villages du nord-est de la Hongrie.

Le meurtre le plus odieux s'était produit à Tatárszentgyörgy. Le 23 février 2009 au matin, Robert Csorba, 27 ans, et son fils Robika, 4 ans, avaient été abattus alors qu'ils essayaient de sortir de leur maison incendiée par des cocktails Molotov. Robika avait été atteint de 17 balles. L'enquête initiale n'en avait pas moins conclu à un incendie causé par un raccordement défectueux au réseau électrique......

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant