La Hongrie abandonne le gazoduc Nabucco

le
0

(Commodesk) La compagnie hongroise Mol va se retirer du projet de gazoduc Nabucco, a annoncé le 23 avril à Bruxelles le Premier ministre Viktor Orban.

D'après le chef du gouvernement hongrois, le projet européen serait mal parti. L'objectif de Nabucco est de réduire la dépendance énergétique de l'Europe vis-à-vis de Gazprom en reliant par la mer Caspienne l'Union européenne et la Turquie, pour se connecter ensuite au gazoduc Trans-Anatolie. Les 27 pays européens disposeraient ainsi d'un accès direct au gaz d'Azerbaïdjan, de Georgie et d'Iran.

Nabucco associe les énergéticiens des pays traversés, Botas en Turquie, EAD Bulgargaz en Bulgarie, OMV en Autriche, RWE en Allemagne et Transgaz en Roumanie. L'ouvrage de 4000 kilomètres devrait transporter 31 millions de mètres cubes de gaz à destination de l'Europe à partir de 2017. Sa construction doit démarrer en 2013.

La Hongrie n'avait pas tranché jusqu'ici entre les deux projets concurrents, celui des Européens, Nabucco, et celui des Russes, South Stream, qui doit relier la Russie à la Bulgarie en passant sous la Mer Noire.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant