La Haute-Garonne voit «la vie en rose»

le
0
Dans ce département de Midi-Pyrénées, Jean-Luc Moudenc pourrait empêcher le PS de réaliser le grand chelem.

Le PS va-t-il réaliser le grand chelem dans les dix circonscriptions de la Haute-Garonne? En 2007, les socialistes avaient raflé la mise dans les huit circonscriptions qui existaient alors. Aujourd'hui, en raison du redécoupage électoral, il y en a deux de plus. À la Fédération départementale, l'optimisme est de mise dans une région où le PS a obtenu d'excellents résultats (58,7 % pour François Hollande au second tour). «Il nous faut transformer l'essai pour donner une majorité confortable au chef de l'État à l'Assemblée», insiste Sébastien Denard, le 1er fédéral de la Haute-Garonne. «Depuis le récent succès de François Hollande à l'élection présidentielle, rien n'échappe à la gauche puisque nous sommes à la tête de plusieurs collectivités: région, conseil général, mairie ou communauté urbaine de Toulouse», note-t-il.

Aujourd'hui, plus que jamais, Toulouse mérite donc son surnom de Ville rose. Cela dit, la droite locale espère bien troubler le je

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant