La hausse du smic ne serait que de 0,3% en janvier

le
5

PARIS (Reuters) - Le smic horaire brut passera à 9,43 euros, soit une hausse limitée à 0,3%, au 1er janvier prochain, d'après les calculs du journal Les Echos, diffusés sur son site internet vendredi.

Cette revalorisation, qui ne bénéficierait pas d'un coup de pouce du gouvernement, correspond à une hausse mensuelle de moins de cinq euros pour un temps de travail de 35 heures hebdomadaires, ajoute le quotidien.

Le smic avait augmenté de 2%, au mois de juillet 2012, mais comportait une avance de 1,4% au titre de l'inflation intervenue depuis la précédente revalorisation, limitant donc le véritable "coup de pouce" à 0,6 %.

"Ce qui a été pris au titre de l'inflation n'est donc plus à prendre", expliquent Les Echos.

Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • raich2 le samedi 15 déc 2012 à 09:47

    Il y a des phrases qui marquent la vie d'un pays.Après le "je vous ai compris" du général, le "Vous n'avez pas le monopole du coeur" de VGE, nous avons le "Moi président" répéter une dizaine de fois" et la effectivement nous constatons l'empleur du fiasco.

  • dbourbie le samedi 15 déc 2012 à 07:12

    bravo president normal ,apres les retraites

  • fbordach le vendredi 14 déc 2012 à 23:43

    Bien sûr, la politique suivie par le gouvernement est claire pour qui se donne la peine d'être attentif : elle est d'un socialisme sectaire, avec son cortège liberticide de répression et de misères (comme disait récemment un intervenant de BFM : «Je ne sais pas ce que vont donner les mesures du gouvernement, mais je sais qu'elles sont l'opposé de ce qui a marché dans d'autres pays

  • knbskin le vendredi 14 déc 2012 à 23:34

    De rien, rene1596, il est EVIDENT qu'il faut abaisser, voire même carrément SUPPRIMER (soyons fous !) le SMIC. Mais les bonnes âmes socialistes préférent surprotéger les SMICARDS au détriment des chômeurs (surindemnisés pour se donner bonne conscience) et des RSAistes, eux-mêmes surprotégés au détriment des clochards (ceux qui sont incapables de suivre les procédures permettant d'obtenir le RSA et qui donc ... resteront clochards !).

  • knbskin le vendredi 14 déc 2012 à 23:05

    Evidemment, rene1596 ... mais la France a collectivement choisi le chômage de masse. On préfère beaucoup de chômeurs grassement rémunérés pour assurer le statut des CDI au SMIC. VOir "papier" assez intéressant sur ce sujet dans "Le Point" de cette semaine ...

Partenaires Taux