La hausse du CA d'Atos attendra 2014

le
0
RECUL DU C.A. D'ATOS AU 3E TRIMESTRE
RECUL DU C.A. D'ATOS AU 3E TRIMESTRE

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Atos a annoncé vendredi un recul de son chiffre d'affaires au troisième trimestre en l'absence de reprise des activités cycliques en Europe et a ajusté à la baisse sa prévision annuelle en raison du report d'un contrat dans la santé au Royaume-Uni.

La société de services en ingénierie informatique prévoit désormais un chiffre d'affaires "quasi stable" cette année et non plus en légère croissance, avant une reprise en 2014 tirée par l'Europe du Nord.

"Le climat reste marqué par de l'attentisme, ce n'est pas une franche reprise comme on l'espérait au tournant de l'été", a déclaré le directeur général adjoint Gilles Grapinet lors d'un conférence téléphonique.

Mais Atos a parallèlement réaffirmé viser pour 2013 une marge opérationnelle proche de 7,5%, contre 6,6% en 2012, une hausse de 50% de son bénéfice par action ajusté et un flux de trésorerie disponible supérieur à 350 millions d'euros.

Le groupe dirigé par Thierry Breton a réalisé au troisième trimestre un chiffre d'affaires de 2,086 milliards d'euros, en baisse de 1,8% en données organiques, pénalisé par un recul dans l'industrie, la distribution et les services.

Atos, qui dit avoir constaté une amélioration de son activité commerciale au cours de l'été, anticipe pour le quatrième trimestre un ratio élevé de prises de commandes sur chiffre d'affaires, compris entre 110% et 130%.

IBM, le numéro un mondial de l'informatique, a publié mercredi un bénéfice trimestriel supérieur aux estimations de Wall Street mais son chiffre d'affaires a déçu les attentes en raison d'une baisse d'activité dans les matériels et sur les marchés émergents. (voir )

Atos présentera ses perspectives à horizon 2016 le 15 novembre lors d'une journée investisseurs. Il compte à moyen terme sur la nécessité accrue pour les entreprises d'optimiser leurs coûts et sur l'essor de la connectivité dans des secteurs aussi variés que les voitures, les magasins et les infrastructures.

Worldline, activité de paiements et traitements de transaction scindée du reste du groupe en juillet, a affiché une croissance de 5,5% de ses ventes au troisième trimestre, portée notamment par les logiciels de paiement et les services transactionnels sur mobile et internet.

Edité par Benjamin Mallet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant