La hausse domine encore à Paris

le
1
DR
DR

«Aujourd'hui les PMI en zone euro, en Allemagne et en France sont au centre des attentions», ont estimé les économistes du Crédit Agricole. La France a ouvert le bal avec un niveau d'activité privée au plus bas en 8 mois et une contraction qui s'accentue en octobre. Mais peu après la zone euro a apporté du baume au coeur des investisseurs avec un très léger renforcement de la croissance en octobre. «La petite hausse d'octobre devrait atténuer les craintes au sujet d'une zone euro sur la pente d'une nouvelle récession», ont noté les analystes du bancassureur ING. «Les chiffres en zone euro sont un peu meilleurs que les derniers publiés», mais surtout le marché est submergé par «un flux d'acheteurs qui se rendent compte que les résultats d'entreprises publiés ne sont dans l'ensemble pas si mauvais que cela et ils en profitent pour se repositionner», a souligné Nathalie de Medina, sales trader chez Oddo Securities.«Il y a donc une vague d'achats à bon compte avec quelques valeurs» comme Orange ou Safran qui «tirent le marché», a-t-elle complété. Du côté des indicateurs, les prochaines publications sont attendues aux Etats-Unis avec l'indicateur composite de l'activité économique en septembre (Conference Board) et les demandes hebdomadaires d'allocations chômage. Du côté des valeurs, Michelin perdait 4,48% à 67,34 euros, pénalisé par le ralentissement des marchés qui ont conduit le fabricant de pneumatiques à revoir en baisse ses prévisions

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • messi17 le jeudi 23 oct 2014 à 12:45

    ça baisse, n'importe quoi