La hausse des salaires chinois urbains s'est ralentie en 2012

le
0
RALENTISSEMENT DE LA HAUSSE DES SALAIRES CHINOIS URBAINS EN 2012
RALENTISSEMENT DE LA HAUSSE DES SALAIRES CHINOIS URBAINS EN 2012

PEKIN (Reuters) - La hausse des salaires dans les grandes agglomérations chinoises a ralenti en 2012, comme la croissance globale de l'économie, montrent vendredi les chiffres publiés par le Bureau national des statistiques.

Dans les villes, les employés de groupes "non privés", qui regroupent officiellement les entreprises publiques, les sociétés par actions et celles qui accueillent des investissements étrangers, ont vu leur salaire annuel augmenter de 11,9% à 46.769 yuans (5.918 euros) en moyenne.

Dans les "institutions privées", les entreprises contrôlées par un ressortissant chinois, les salaires ont progressé de 17,1% à 28.752 yuans.

Sur les 31 provinces chinoises, 25 ont augmenté leur salaire minimum, de 20% en moyenne. Mais le niveau de ce salaire minimum varie fortement d'une province à l'autre puisqu'il peut aller de 870 à 1.500 yuans par mois.

La majorité des économistes jugent que les données sur les salaires moyens doivent être relativisées car elles ne concernent que les zones urbaines, où les revenus sont bien plus importants que dans les campagnes.

Les autorités estiment que les revenus sont trois fois plus important dans les villes qu'en milieu rural et que les employés des secteurs les plus lucratifs gagnent quatre fois plus d'argent que ceux qui travaillent dans les domaines les moins rémunérateurs.

Aileen Wang, Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant