La hausse des loyers menace Southern Cross

le
0
Le groupe Southern Cross, spécialiste des maisons de retraite à l'état financier critique, risque de faire faillite. L'anglais prend en charge 31.000 pensionnaires, soit 10% des personnes âgées dépendantes outre-Manche.

C'est désormais officiel, Southern Cross Healthcare, le premier opérateur privé de maisons de retraites en Grande-Bretagne, va arrêter de payer une partie de ses loyers. Le 19 mai déjà, le groupe gérant outre-Manche 752 centres de prise en charge de la dépendance, avait annoncé être en «situation financière critique». Cette semaine, il a finalement suspendu le paiement d'une partie de ses loyers, une suspension prévue dans un premier temps pour 4 mois.

Situation financière délicate, tel semble bien être l'expression appropriée, alors que Southern Cross Healthcare, qui prend en charge 31.000 personnes âgées ou dépendantes (soit 10% des britanniques placés dans ce type d'établissement) a tous ses clignotants au rouge. Sur le dernier semestre clos au 31 mars 2011, son chiffre d'affaires a reculé de 3,4%, à 464,3 millions de livres (525,85 millions d'euros). Avant paiement des loyers de ses établissements, l'excédent brut d'exploitation a de son côté plongé de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant