La hausse de Wall Street freinée par le dossier syrien

le
0

* Le Dow a gagné 0,16%, le S&P 500 0,42%, le Nasdaq 0,63%

* La Syrie inquiète toujours les investisseurs

* L'ISM manufacturier supérieur aux attentes

* Microsoft sanctionné après le rachat des portables de Nokia

* Verizon pénalisé par l'accord à $130 mds avec Vodafone

NEW YORK, 3 septembre (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse prudente mardi, la nette progression du début de séance s'étant estompée après le ralliement de plusieurs dirigeants républicains au projet de Barack Obama d'une action militaire visant la Syrie.

L'indice Dow Jones .DJI a gagné 23,65 points, soit 0,16%, à 14.833,96. Le Standard & Poor's 500 .SPX a pris 6,80 points (+0,42%) à 1.639,77 et le Nasdaq Composite .IXIC a progressé de 22,74 points (+0,63%) à 3.612,61.

Le S&P 500 et le Nasdaq gagnaient plus de 1% en début de séance, la décision de Barack Obama de consulter le Congrès avant toute frappe étant accueillie avec soulagement par les investisseurs, ne serait-ce que parce qu'elle retarde de plusieurs jours l'échéance. Wall Street était fermée lundi pour le Labour Day.

Mais le marché a freiné en cours de séance après l'annonce par John Boehner, le président républicain de la Chambre des représentants, et Eric Cantor, le chef de file des élus républicains de la Chambre, de leur intention de voter en faveur de l'utilisation de la force en Syrie.

Nancy Pelosi, l'homologue démocrate d'Eric Cantor, a ensuite dit s'attendre à ce que le projet de la Maison blanche recueille le soutien d'une majorité au Congrès. (voir: ID:nL6N0GZ3II )

"La crainte, c'est que la situation tourne mal", résume Jeffrey Saut, responsable de la stratégie d'investissement de Raymond James Financial.

La perspective de frappes en Syrie a déjà contribué à la baisse de 1,8% du S&P 500 sur l'ensemble de la semaine dernière, qui a porté à 3,1% son recul au mois d'août.

Le Congrès doit reprendre ses travaux lundi prochain, le 9 septembre.

"On va hésiter entre hausse et baisse en fonction des anticipations de ce qui va se passer (en Syrie) mais quelque chose va se passer", prédit Uri Landesman, président de Platinum Partners.

MICROSOFT A PERDU 4,55%

Limitant la hausse du Dow Jones, Microsoft MSFT.O a chuté de 4,55% après l'annonce du rachat des activités de téléphones portables du finlandais Nokia NOK1V.HE pour 7,2 milliards de dollars. (voir: ID:nL6N0GZ0M5 ) Le titre Nokia coté à New York s'est en revanche envolé de 31,3% NOK.N .

Dans son sillage, BlackBerry BBRY.O BB.TO a pris 0,89%, le rachat des mobiles du finlandais entretenant l'espoir de voir le groupe canadien trouver un acquéreur.

Verizon Communications VZ.N a pour sa part perdu 2,89% au lendemain de la signature du rachat des 45% du britannique Vodafone VOD.L dans leur filiale commune de téléphonie mobile aux Etats-Unis, Verizon Wireless, pour un montant global de 130 milliards de dollars.

Même si les deux acquéreurs ont cédé du terrain, le fait même que de telles acquisitions puissent se conclure est bon signe pour le marché dans son ensemble, estiment certains observateurs.

"Il serait très difficile de faire aboutir ces opérations si les marchés de capitaux n'étaient pas en bonne santé, le fait d'assister à ces opérations est donc très positif pour les investisseurs", estime Steven Baffico, directeur général de Four Wood Capital.

Autre soutien pour Wall Street ce mardi, l'indice ISM d'activité du secteur manufacturier américain est ressorti supérieur aux attentes à 55,7 alors que le consensus le donnait à 54. Les dépenses de construction ont en outre augmenté de 0,6% en juillet, soit deux fois plus qu'attendu. ID:nEAPA30DL6

CBS CBS.N a gagné 4,7% après avoir conclu un accord avec Time Warner Cable TWC.N mettant fin au différend qui bloquait la diffusions de plusieurs de ses chaînes dans les régions de New York, Los Angeles et Dallas.

Bank of America BAC.N a pris 0,92% après avoir engagé la cession de sa participation résiduelle dans China Construction Bank pour un montant qui pourrait atteindre 1,5 milliard de dollars. ID:nL2N0GZ0QU

(Chuck Mikolajczak; Marc Angrand pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant