La hausse de taux de la Fed jugée plus probable en septembre

le
0
LA HAUSSE DE TAUX DE LA FED JUGÉE PLUS PROBABLE EN SEPTEMBRE
LA HAUSSE DE TAUX DE LA FED JUGÉE PLUS PROBABLE EN SEPTEMBRE

NEW YORK (Reuters) - Les principales banques de Wall Street s'attendent à ce que la Réserve fédérale américaine annonce en septembre un premier relèvement de ses taux d'intérêt et à ce qu'elle en décide un deuxième avant la fin de l'année, montre une enquête réalisée vendredi après les derniers chiffres du marché de l'emploi.

Quatorze des 16 spécialistes en valeurs du Trésor (SVT) qui ont répondu aux questions de Reuters ont dit s'attendre à ce que la Fed entame en septembre le resserrement de sa politique monétaire.

Les futures de taux à court terme, qui permettent de mesurer l'évolution des anticipations des investisseurs en matière de taux d'intérêt, suggèrent eux aussi une hausse en septembre ou en octobre, et non plus en décembre ou début 2016 comme c'était le cas avant vendredi.

L'économie américaine a créé 280.000 postes en mai selon les chiffres annoncés par le département du Travail, un chiffre supérieur aux attentes, et le salaire horaire moyen a augmenté de 0,3%, plus qu'anticipé.

Les rendements des obligations d'Etat américaines ont augmenté après ces chiffres, le rendement à deux ans atteignant son plus haut niveau depuis quatre ans à 0,752%, signe que les investisseurs anticipent une action prochaine de la Fed sur les taux.

"Les créations d'emploi de mai confortent à plein l'hypothèse selon laquelle la faiblesse du premier trimestre est due principalement à des facteurs temporaires, dont la probabilité a de nouveau augmenté", explique Paul Mortimer-Lee, chef économiste Amérique du Nord de BNP Paribas.

La probabilité estimée par les participants à l'enquête d'une hausse des taux en septembre a atteint 63,5%, contre 55% dans l'enquête équivalente le mois dernier.

Les futures, eux, suggèrent une probabilité estimée de 51% d'une hausse de taux en octobre.

Des déclarations prudentes de plusieurs responsables de la Fed ces dernières semaines avaient incité certains observateurs à conclure que la banque centrale pourrait atteindre la fin de l'année, voire 2016, pour annoncer ce qui serait sa première hausse de taux depuis près de dix ans.

L'enquête de vendredi fait ressortir un consensus sur la trajectoire du taux des "Fed funds", qui devrait atteindre 0,625% en fin d'année et se situer entre 1,25% et 2,25% fin 2016.

Résultat détaillés de l'enquête:

(David Gaffen, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant