La hausse de la TVA : la goutte de trop ?

le
48
Le sénateur Vert Jean-Vincent Placé estime illisible la politique fiscale du gouvernement.
Le sénateur Vert Jean-Vincent Placé estime illisible la politique fiscale du gouvernement.

La gauche n'entend pas laisser la grogne fiscale aux seuls "bonnets rouges". Le président du groupe EELV au Sénat Jean-Vincent Placé a estimé dimanche que la hausse programmée de la TVA au 1er janvier risquait d'être "la goutte de trop", pointant "l'illisibilité" de la politique fiscale du gouvernement. "Je le dis depuis six mois : la hausse de TVA va peut-être être la goutte de trop, faisons-y attention", a déclaré le sénateur écologiste sur Radio J. "Au-delà de l'illisibilité de la politique fiscale [du gouvernement], les Français ont l'impression qu'elle est injuste", a encore dit Jean-Vincent Placé, déplorant l'absence d'une "vraie réforme fiscale" en début de mandat. "J'ai déjà fait un bilan critique fort de ce qui s'est fait depuis 18 mois : on s'est mis dans les clous du traité européen, on a fait un crédit d'impôt qui ne sert à rien, on va augmenter la TVA de 7 à 10" points pour son taux intermédiaire, a-t-il énuméré. "On a fait une forme de politique de socialisme de l'offre qui n'est comprise par personne, ni par les employés ni par les syndicats, qui n'est même pas comprise par Standard & Poor's", a encore dit Jean-Vincent Placé, deux jours après la dégradation de la note de la France par cette agence. Jean-Claude Mailly ce dimanche a lui aussi réclamé une grande réforme fiscale plutôt que le "touchisme fiscal", avec "un petit truc ici ou là", dont se rend coupable à ses yeux le gouvernement. Vendredi, la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 le lundi 11 nov 2013 à 14:29

    EuropGap nous remet ça ses slogan anti Europe et pro FN à toutes les sauces!! vous nous fatiguez et c'est contre productif.

  • fbordach le lundi 11 nov 2013 à 14:17

    Avec la toute récente dégradation de la France par S&P, la situation est maintenant, officiellement, passée de « rose avec des petits soucis » à « légèrement enquiquinante ». En effet, à lire les déclarations des différents intermittents du spectacle qui sévissent au gouvernement, il n’y a pas franchement lieu de s’inquiéter pour l’avenir du pays.

  • lorant21 le lundi 11 nov 2013 à 13:36

    Il faut augmenter plus la TVA (qui touche les produits étrangers comme les français) et baisser les charges qui ne touchent que les produits français. M.Placé travaille comme d'habitude pour des intérêts qui m'échappent..

  • T20 le lundi 11 nov 2013 à 13:18

    Que "ce gros lard" prenne l'avion pour aller aux Philippines, où il serait plus utile pour replanter des cocotiers !

  • knbskin le lundi 11 nov 2013 à 12:11

    De plus SuRaCtA (Bonjour !), nos lois sont mal rédigées, et 30 % de celles munies de leurs décrets d'application ne sont jamais appliquées ... Les Codes sont des poubelles de mauvais textes, incohérents et amphibologiques. Pourtant le PRINCIPE du bicamérisme n'est pas idiot pour améliorer la qualité des susdits textes. Son application est nullissime. On peut sans problème diviser par 2 à 4 le nombre des parlementaires et de tout ce qui travaille pour eux ... ;)

  • SuRaCtA le lundi 11 nov 2013 à 12:02

    Comme le demandait De Gaule, il faut mettre fin à organisme couteux, sachant que depuis nous avons une assemble supra-nationalle (Européénne) à l'orgine de 80% des texte de loi ! Cette gabgerie financière qui a pour motivation prmière de PLACE les copains doit cesser, les Français ne suporte plus de payer des impots pour entretenir des privilèges d'un autre temps, surtout en période de crise profonde!

  • SuRaCtA le lundi 11 nov 2013 à 12:00

    cg46, et il faut prendre le coup global d'un senateur (logment, voiture de fonction, personel du Sénat, réserve parlementaire, frais de fonctionnement du Sénat...) et comparer cela avec leur plus value intelectuelle! A n'en pas douter, le montant global que nous soute le Sénat sont très loin d'être comparable à la valeur ajouté du Sénat qui globallement ne modifie qu'à la marge les textes venant de l'Assemblé nationale !

  • imagine7 le lundi 11 nov 2013 à 11:26

    ILS se sont fait financer leur QJ par un centre de formation ( interrogé par Lise Lucet dans cash investigation il n'a pas nié).

  • cg46 le lundi 11 nov 2013 à 10:33

    oups j'ai oublié ceci : 7 548 € mis à disposition pour rémunérer leurs collaborateurs, dotation micro-informatique, accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF en 1re classe, forfait global de communications téléphoniques. Soit la bagatelle de 23625,54 euros. Ils sont combien au fait ?

  • cg46 le lundi 11 nov 2013 à 10:26

    Ce monsieur nous coute 13340 euros brut par mois avec cumul possible d'un mandat local qui rapport 2737,54 euros de plus.Une misère quoi !