La hausse de la mortalité routière est-elle liée au plan Vigipirate ?

le
0
La mise en place du Vigirate serait à l'origine de l'augmentation du nombre de morts sur les routes françaises (photo d'illustration).
La mise en place du Vigirate serait à l'origine de l'augmentation du nombre de morts sur les routes françaises (photo d'illustration).

C'est une conséquence inattendue du plan Vigipirate. La hausse du nombre de morts sur les routes françaises en janvier et février serait liée aux mesures prises visant à protéger les forces de l'ordre. "240 personnes ont en effet perdu la vie sur les routes de France en février 2015, contre 225 en février 2014, soit une hausse de la mortalité routière de 6,7 %", a annoncé jeudi l'Observatoire national interministériel de la Sécurité routière. Selon RTL, qui révèle l'information, cette augmentation pourrait être liée au relèvement du plan Vigipirate au niveau "alerte attentat". Les CRS ont depuis cessé les contrôles sur les autoroutes, afin de ne courir aucun risque, le ministère de l'Intérieur craignant que les forces de l'ordre ne soient prises pour cibles. L'attentat de Montrouge, où une policière municipale a été abattue par Amedy Coulibaly, est encore dans toutes les têtes. "Consignes verbales""Des consignes verbales ont été données au moment des attentats de ne pas effectuer de contrôles routiers durant les vacations, compte tenu de la dangerosité à laquelle les policiers sont confrontés", a affirmé à la radio Éric Mildenberge, membre du syndicat CRS Alliance. La direction de la police nationale a démenti auprès de RTL cette version, précisant que "plusieurs dizaines de milliers de verbalisations ont d'ailleurs été effectuées" sur les autoroutes début 2015, et qu'un simple rappel des "mesures de prudence...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant