La hausse de l'euro inquiète les Européens

le
0
La Commission tire la sonnette d'alarme. Jean-Claude Trichet critique une volatilité excessive. Le FMI promet de faire des propositions. La «guerre des changes» est au menu du G7, vendredi soir à Washington.

L'euro a franchi la barre du 1,40 dollar, jeudi, réveillant les inquiétudes des Européens pour leurs exportations dans un monde tenté par les dévaluations compétitives. Depuis un mois, l'euro a gagné 9% face à la monnaie américaine, et plus de 10% face au yuan. «À 1,40 dollar pour un euro, c'est dur, à 1,50, c'est terrible», estime Patrick Artus, responsable de la recherche chez Natixis. «Louis Gallois le rappelait récemment: à ce prix-là, on ne fabrique plus d'Airbus en Europe», ajoute l'économiste.

Cette hausse de la devise européenne tombe d'autant plus mal qu'à l'exception de l'Allemagne, la zone euro est nettement à la traîne de la reprise mondiale, engluée dans ses déficits et son chômage. Le FMI prévoit 1,7% de croissance en zone euro cette année, contre 2,7% aux États-Unis.

La Commission européenne a tiré la sonnette d'alarme jeudi. «Nous estimons actuellement que l'euro supporte une part disproportionnée de l'ajustement des taux de change dan

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux