La Hadopi engage la lutte pour sa survie

le
0
La Haute autorité chargée de la lutte contre le piratage met en garde le gouvernement contre une réduction trop sévère de son budget.

La Hadopi lance un avertissement au gouvernement qui ne cache pas sa volonté de réduire progressivement son champ d'action et son budget. La Haute autorité chargée de la lutte antipiratage souhaite continuer à disposer des moyens nécessaires à son bon fonctionnement. «Une autorité indépendante est indépendante de tout le monde. Un ministre ne peut pas la supprimer ni retirer tous ses crédits», a averti mercredi Mireille Imbert-Quaretta, présidente de la Commission de protection des droits, le bras armé de l'institution responsable de l'envoi des recommandations aux internautes.

En ligne de mire, les déclarations d'Aurélie Filipetti. La ministre de la Culture a confié en juillet une mission à Pierre Lescure pour définir un «acte II de l'exception culturelle» française, promesse électorale de François Hollande. Sans attendre l'issue de cette concertation, Aurélie Filipetti s'en est pris au train de vie de l'institution, dont elle souhaite déjà obtenir une «la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant