La guerre se poursuit entre SeLoger.com et Springer

le
0
Le site d'annonces immobilières souhaite faire adopter un changement de statut limitant les droits de vote à 15%. Un moyen d'empêcher une «prise de contrôle rampante» par le groupe allemand, qui dénonce cette man?uvre.

La nouvelle année commence par une attaque en règle de SeLoger.com contre Axel Springer. Le groupe d'annonces immobilières en ligne, qui rejette toujours l'offre de rachat du groupe de médias allemand, va convoquer une assemblée générale extraordinaire le 20 janvier prochain. Au programme des discussions : l'adoption d'«un projet de résolution instaurant une clause limitative des droits de vote, fixée à 15%», quel que soit le niveau de participation.

Le Conseil de surveillance de SeLoger.com précise que «cette clause deviendrait caduque dans le cas où un actionnaire détiendrait, seul ou de concert, au moins 50,01% du capital ou des droits de vote de la société à l'issue d'une offre publique». Autrement dit, un actionnaire devra détenir au moins la moitié du capital du groupe pour avoir un pouvoir réel sur ce dernier.

En cas de succès de son OPA, Axel Springer serait tout de même en dessous de ce seuil. Or, même sans atteindre 50,01%, un actionnaire peut prendr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant