La guerre en Libye perturbe le pétrole

le
0
La poursuite des bombardements en Libye et les troubles en Syrie, au Yémen et à Bah­reïn font repartir le cours du pétrole à la hausse.

La poursuite des bombardements en Libye et les troubles en Syrie, au Yémen et à Bah­reïn font repartir le cours du pétrole à la hausse. Le baril de brent a dépassé 116 dollars lundi dans la matinée avant de redescendre à 114,70 dollars à 18 heures. Il s'affichait ainsi pratiquement un dollar au-dessus du cours de clôture de vendredi soir. Même mouvement à New York, où le baril de référence WTI a dépassé 103 dollars avant de se replier. Ce mardi matin, dans les échanges matinaux, le baril de «light sweet crude» pour livraison en avril prenait 19 cents à 102,52 dolalrs. Celui du Brent de la Mer du Nord pour livraison en mai cédait en revanche 15 cents à 114,81 dollars.

Si, depuis le début de la crise en Libye, l'Arabie saoudite a mis plusieurs centaines de milliers de barils quotidiens supplémentaires sur le marché pour compenser la perte de production de ce pays, qui représente environ 2 % du pompage mondial, les ­marchés redoutent à présent une des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant