La guerre des prix fait rage dans l'automobile

le
0
Renault en tête, les constructeurs bradent leurs modèles pour tenter d'enrayer la chute des ventes en France.

C'est à nouveau la grande braderie. Après avoir réussi à démultiplier en fin d'année dernière «l'effet d'aubaine» de la fin de la prime à la casse par des promotions extrêmement alléchantes, les constructeurs cassent à nouveau les prix. Mais cette fois, il s'agit d'une stratégie défensive, les marques cherchant à juguler la chute de la demande, quelques mois après l'arrêt de l'incitation gouvernementale.

Les plus agressifs sont plutôt les spécialistes des petites voitures, qui subissent plus violemment le contrecoup. Signe de ses difficultés commerciales, le français Renault bat tous les records. La Clio, pourtant son véhicule le plus populaire, est ainsi proposée à 7990 euros. Soit une ristourne spectaculaire de 43% par rapport au tarif catalogue de 14.100 euros. Sur certains modèles équipés de la climatisation et d'un autoradio, le rabais atteint même 46%. Attrayant pour le client, mais corrosif pour les marges du groupe.

Un peu plus mesuré, son rival

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant