La guerre des monnaies s'invite au G20

le
0
Les ministres des Finances des vingt pays les plus riches se réunissent vendredi et samedi à Moscou. Réformes structurelles et régulation financière risquent d'être éclipsées par les inquiétudes sur les taux de change.


N'en déplaise aux grands argentiers des vingt pays les plus riches du monde (G20) qui seront reçus par Vladimir Poutine vendredi après-midi et se réunissent jusqu'à samedi à Moscou, la «guerre des monnaies» risque fort d'occuper le devant de la scène, au détriment des autres dossiers à l'ordre du jour.

À Paris comme à Berlin, on considère que le communiqué du G7 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni) a mis un terme au débat sur les taux de change. Ce n'...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant