La guerre de la sole aura-t-elle lieu à Bruxelles ?

le
0
Les négociations du Conseil européen de la pêche s'annoncent très serrées. En jeu, les quotas de captures, espèce par espèce. En France, la sole, le cabillaud et l'églefin sont dans la ligne de mire. Réponse dans la nuit de mardi à mercredi.

Les ministres européens de la Pêche entrent ce lundi dans le dernier round des négociations de la prochaine politique commune de la pêche (PCP), qui entrera en vigueur le 1er janvier 2014, pour les dix ans à venir. Au menu des discussions, les quotas de pêche par espèce par espèce, encore appelé dans le jargon communautaire TAC (Total autorisé de capture). «L'idée est de trouver un équilibre entre les ressources disponibles en poissons, sans remettre en cause les espèces et la situation économique des pêcheurs, indique-t-on auprès du ministre délégué de la Pêche et de la Mer, Frédéric Cuvillier. Les négociations risquent d'être très serrées et devraient se poursuivre tard dans la nuit de mardi à mercredi.

Pour ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant