La guerre contre la pollution au mercure est déclarée

le
0
La pollution au mercure est une menace sérieuse pour l'environnement
La pollution au mercure est une menace sérieuse pour l'environnement
La réunion du Comité de négociation intergouvernemental sur le mercure a donné lieu à un accord historique et porteur d'espoirs.

Il était temps ! Fléau sanitaire et environnemental méconnu du grand public, à la différence par exemple du réchauffement climatique, pâtissant d'un manque indéniable de sensibilisation, la pollution au mercure n'en toucherait pas moins de dix à quinze millions de personnes dans le monde ? essentiellement en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie - si l'on en croit une étude du PNUE (Programme des Nations Unies pour l'Environnement).

Les activités anthropiques auraient de surcroît entraîné une multiplication des émissions par deux en l'espace d'un siècle et les quantités émises par les industries, en particulier lors de l'extraction de l'or et de la combustion du charbon, ont grimpé en flèche, rendant plus qu'urgente la nécessité de parvenir à un accord mondial de limitation. À plus forte raison quand on sait que, même à de faibles quantités, l'exposition au mercure constitue une menace sérieuse pour le développement de l'enfant in utero et à un âge précoce...

De même, « le mercure peut avoir des effets toxiques sur les systèmes nerveux, digestif et immunitaire, et sur les poumons, les reins, la peau et les yeux », souligne l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et tandis que deux cents tonnes de mercure se déposeraient chaque année dans l'Arctique, certaines espèces de la faune polaire
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant