La guerre civile enfle dans le nord du Mali

le
0
INFOGRAPHIE - Sur un territoire grand comme la France, une zone « grise » toujours plus vaste est livrée aux combattants, terroristes islamistes et trafiquants.

Une guerre à huis clos se joue dans l'immensité du nord du Mali. Depuis le 17 janvier, des rebelles touaregs font reculer le pouvoir central. L'avantage est au Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) grâce au matériel récupéré dans les arsenaux libyens. La plupart des insurgés ont servi sous les ordres de Kadhafi avant de se replier pour planter leurs tentes en pays touareg. Encerclées, les garnisons maliennes tombent les unes après les autres par la force ou par la négociation. Ainsi s'étend jusqu'à Tombouctou aux portes du Sahara une zone «grise» toujours plus vaste, livrée aux combattants, aux terroristes et aux trafiquants.


Cliquez sur l'aperçu pour agrandir l'infographie.

Il est difficile de vérifier les informations fournies par les deux camps. Même le nombre de rebelles touaregs varie selon les sources. Sont-ils plusieurs centaines ou plusieurs milliers? «Il faut compter environ 800 hommes qui ont combattu dans les brigades de Kadhafi, 1000 dé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant