La Guadeloupe garde ses distances avec Ségolène Royal

le
0
L'ex-candidate socialiste à la présidentielle a eu moins de succès qu'en Martinique.

Deux îles, deux ambiances. Après avoir reçu en Martinique le soutien du président du conseil régional, Serge Letchimy, Ségolène Royal n'a pas remporté le même succès en Guadeloupe. Venue signer jeudi une convention sur l'emploi des jeunes et la croissance verte entre sa région Poitou-Charentes et ce département d'outre-mer, la candidate aux primaires socialistes n'a pas, cette fois, été gratifiée d'un mot de soutien de la part de son homologue, Victorin Lurel.

«Promesses non tenues»

«Je sais que les enchères ont commencé, mais il est prématuré de se prononcer, a confié le président de conseil régional de Guadeloupe. Je regarde ça de loin. Pour le moment, je laisse les choses se décanter. Ségolène Royal est une femme qui a réuni 17 millions de voix (au second tour de la présidentielle de 2007, NDLR) et pour qui j'ai beaucoup d'amitié. Mais j'aime aussi beaucoup François Hollande et Dominique Strauss-Kahn. »

Ségolène Royal s'y attendait peut-ê

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant