La grogne gagne tous les secteurs

le
0
François Hollande voulait être un président «qui apaise». Mais, battant des records d'impopularité, il s'est mis à dos toutes les catégories de population.
o Les chefs d'entreprises

«Pigeons», «poussins», «moineaux», «tondus», «dupés»... les mouvements de fronde ne cessent de fleurir pour dénoncer le «zigzag fiscal» du gouvernement. Qu'ils soient auto-entrepreneurs, dirigeants de PME ou patrons du CAC 40, les chefs d'entreprises, grandes et petites, sont tous montés au créneau, la CGPME et le Medef allant jusqu'à adresser un «carton jaune» au gouvernement. Principal grief, la fiscalité avec sa liste à rallonge de prélèvements les plus divers «sortis du chapeau»: taxe sur l'EBE qui pénalise l'investissement et le «Made in France» (finalement annulée), hausse de l'impôt sur les sociétés, taxe sur la cession d'entreprise. Mais aussi coût du travail qui pénalise les entreprises françaises face à leurs concurrentes européennes, usine à gaz du Cic...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant