La grogne des plagistes de Saint-Tropez

le
3
Ils s'élèvent contre le futur réaménagement de la plage de Pampelonne, classée site naturel remarquable.

«Si on nous réduit notre concession de plage, on va mourir!» Patrice de Colmont, le propriétaire du mythique Club 55, le restaurant-bar-plage privée historique de Pampelonne, le premier créé en 1954, sur cette plage de Ramatuelle, à côté de Saint-Tropez, ne décolère pas. «Avec ce qu'on nous prépare, ça n'aura plus d'intérêt... je ferai du restaurant ma maison et j'y prendrai ma retraite.»

Comme les vingt-six autres plagistes de cette plage de 4,5 km, il est vent debout à cause du schéma d'aménagement de la plage conçu par la commune de Ramatuelle.

Le moment est crucial. Le schéma est en phase d'enquête publique jusqu'au 19 juillet. C'est le moment pour tous les acteurs concernés de faire entendre leur voix. Une conférence de presse des plagistes est prévue ce lundi pour exposer leurs actions.

«Physiquement, la plage est en danger. On n...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jcan13 le lundi 22 juil 2013 à 23:38

    Je pense que ce monsieur peut largement prendre sa retraite car depuis 60 ans il a dut se gaver.

  • cesarski le jeudi 18 juil 2013 à 09:12

    tenir bon il faut les virer de la ces profiteurs du bien public

  • mlaure13 le lundi 8 juil 2013 à 17:05

    Des intérêts énormes sont en jeu... surtout quand ils sont majoritairement au "black" !...