La grève votée à l'abattoir de poulets Tilly-Sabco

le
0
LES SALARIÉS DE L'ABATTOIR DE POULETS TILLY-SABCO VOTENT LA GRÈVE
LES SALARIÉS DE L'ABATTOIR DE POULETS TILLY-SABCO VOTENT LA GRÈVE

RENNES (Reuters) - Les salariés de l'abattoir de poulets Tilly-Sabco de Guerlesquin, près de Morlaix (Finistère), se sont mis en grève mardi malgré l'engagement du gouvernement de les défendre auprès de la Commission européenne, a déclaré une représentante syndicale.

Ils avaient auparavant quitté la sous-préfecture de Morlaix, qu'ils occupaient lundi, après l'engagement écrit du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll de demander un rendez-vous au commissaire européen à l'Agriculture Dacian Ciolos, selon le PDG de Tilly Sabco Daniel Sauvaget.

"Les salariés ne sont pas naïfs, on sait très bien qu'on n'a pas sauvé l'entreprise en ayant un rendez-vous", a déclaré à BFMTV Corinne Nicole, déléguée CGT du personnel.

"Les salariés ont peur qu'on les mène en bateau, c'est le cas depuis plusieurs mois, donc aujourd'hui ils ne reprendront pas le travail", explique-t-elle, précisant que les salariés sont satisfaits de la démarche de Stéphane Le Foll.

Ils défileront mardi symboliquement dans les rues de Guerlesquin, dit-elle.

Les représentants de la filière, qui réclament le rétablissement des subventions européennes à l'exportation suspendues par la Commission en juillet dernier, devraient également participer au rendez-vous avec Dacian Ciolos.

Environ 150 salariés de cet abattoir ont occupé lundi après-midi la sous-préfecture après en avoir forcé la grille.

La Bretagne est le théâtre d'une vague de manifestations, notamment contre le projet d'écotaxe sur les transports, dont la mise en oeuvre a été suspendue par le gouvernement.

Des manifestants, réunis samedi à Quimper et à Carhaix, ont demandé au gouvernement de défendre l'emploi en Bretagne, frappée par la crise du secteur agroalimentaire.

Pierre-Henri Allain, avec Marion Douet à Paris, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant