La grève en Norvège s'enlise

le
0

(Commodesk) Les négociations de mercredi 4 juillet entre les syndicats et les représentants de l'industrie pétrolière n'ont abouti à aucun accord. En conséquence, le conflit social qui dure depuis le dimanche 24 juin est "dans une impasse", selon l'Organisation norvégienne du Pétrole (OLF). Cette dernière dénonce depuis le début du mouvement les "revendications intenables" des grévistes, qui réclament la possibilité de partir plus tôt à la retraite ainsi que de meilleures pensions.

Les syndicats sont déterminés à obtenir gain de cause dans ce bras de fer avec l'industrie pétrolière. Leurs dirigeants ont estimé que l'arrêt du travail pouvait encore durer plusieurs semaines.

L'OLF a revu à la hausse les coûts de la grève pour le secteur pétrolier, à 200 millions de couronnes norvégiennes (26,7 millions d'euros) par jour, alors qu'elle annonçait 150 millions la semaine dernière. Au total, le mouvement aurait ainsi engendré une perte supérieure à deux milliards de couronnes, soit 267 millions d'euros. En terme de production, la baisse serait de 15% pour le pétrole et de 7% pour le gaz.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant