La greffe, espoir des femmes nées sans utérus

le
0

En Suède, neuf femmes ont reçu une greffe d'utérus et s'apprêtent à recevoir des embryons avec l'espoir de pouvoir porter un enfant.

L'absence d'utérus est un handicap discret mais qui peut peser lourd dans la vie d'une femme. Elles seraient des milliers en France, certaines nées sans utérus (syndrome MRKH) ou avec un utérus dysfonctionnel, d'autres ayant subi une hystérectomie lors d'un cancer. Mais les greffes expérimentales conduites ces deux dernières années en Suède ou en Turquie rendent vraisemblable la possibilité pour ces femme de porter un jour un enfant.

Le Dr Mats Brannstrom de Göteborg en Suède, l'un des pionniers en la matière, a ainsi fait savoir lundi que son équipe avait transplanté neuf jeunes femmes depuis septembre 2012. Selon le Dr Brannstrom, les patientes, âgées d'une trentaine d'années, se portent bien et certaines ont déjà eu leurs règles dans les six semaines suivant l'opération, un premier signe de bon fonctionnement de l'utéru...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant