La greffe d'organe, source d'économie

le
0
Chaque greffe de rein fait économiser 60 000 ? par an à la collectivité. Sans compter les avantages pour les milliers de malades receveurs.

La question est directe: «Savez-vous que vous pouvez sauver des centaines de vies et économiser 9,6 milliards d'euros?» Elle est posée au président de la République sous forme d'une lettre ouverte, à l'occasion de la Journée mondiale du don d'organes et de la greffe. La fondation Greffe de vie, à l'initiative de l'apostrophe, a en effet calculé que le pays pourrait économiser jusqu'à 9,6 milliards d'euros sur quatorze ans (durée de vie moyenne du greffon), si l'on parvenait à baisser d'un tiers le taux de refus de prélèvement d'organes et à porter à 25 % du total des greffes la part des greffes avec donneur vivant. Le calcul de la Fondation est basé sur le fait que le coût d'une transplantation rénale est équivalent au coût d'une année de dialyse mais que la greffe permet d'économiser 67.000 euros les années suivantes. «Sans compter, ajoute son président, Jean-Pierre Scotti, que la greffe sauve des vies et améliore la qualité de vie de milliers de pers

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant