La Grèce s'engage à rembourser le 9 avril les 460 millions dûs au FMI

le
2
La Grèce s'engage à rembourser le 9 avril les 460 millions dûs au FMI
La Grèce s'engage à rembourser le 9 avril les 460 millions dûs au FMI

Fin de la rumeur. La Grèce s'est engagée à verser les 460 millions d'euros dûs au FMI le 9 avril, a annoncé dimanche Christine Lagarde, la directrice du Fonds, à l'issue d'une rencontre à Washington avec le ministre des Finances Yanis Varoufakis.

«Le ministre Varoufakis et moi avons échangé nos points de vue sur les développements en cours et sommes d'avis qu'une coopération effective est dans l'intérêt de tous», déclare l'ancienne ministre de l'Economie française dans un communiqué. Et de conclure que nous «avons convenu que l'incertitude n'est pas dans l'intérêt de la Grèce et je salue la confirmation du ministre que le versement dû au Fonds sera effectué le 9 avril».

«Le pays veut honorer toutes ses obligations vis à vis de ses créanciers»

De son côté, le ministre grec au look de rock star a sagement affirmé que son pays «avait l'intention d'honorer toutes ses obligations vis à vis de ses créanciers» et ce «ad infinitum». Yanis Varoufakis a ajouté que le gouvernement prévoyait de «réformer la Grèce en profondeur».

Depuis trois semaines, une rumeur - alimentée par une lettre alarmiste du Premier ministre grec Alexis Tsipras à la chancelière allemande Angela Merkel le 15 mars, prévenant que le pays pourrait ne pas honorer ses prochains remboursements - laissait entendre qu'Athènes ne serait pas en mesure d'honorer l'échéance du 9 avril. Or Athènes, qui n'a pas reçu d'aide financière depuis le mois d'août, est en passe de manquer de liquidités et ses créanciers internationaux maintiennent le gel de leur aide financière en reprochant au nouveau gouvernement grec issu du parti de la gauche radicale Syriza l'absence d'engagements clairs en matière de réformes.

La Grèce est actuellement en négociation difficile avec ses partenaires de l'Union européenne. Le gouvernement grec a adressé mercredi à la Commission européenne, à la Banque centrale européenne (BCE) et au FMI une liste plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le lundi 6 avr 2015 à 08:53

    Vive Madoff......qui permet à un état en faillite de rembourser.....

  • gacher le lundi 6 avr 2015 à 08:38

    wait and see, le 9 n'est pas loin et la Grece dit tout et son contraire. je ne mise rien sur leurs engagement. depuis leur entrée dans l'europe, ils ont rien fait pour respecter la stabilité. Quoi que nous, on est pas mieux. Hollande est une nullité grave.