La Grèce s'attaque à ses fraudeurs

le
0
Depuis quelques semaines, l'État grec a lancé la chasse aux citoyens fortunés qui fraudent le fisc. La police financière a déjà arrêté une vingtaine de personnes.

Une figure du monde des médias, le patron d'une grande entreprise industrielle, une papesse de la mode hellénique... Ces dernières semaines, la police financière grecque a procédé à une vingtaine d'arrestation pour fraude fiscale. Parmi eux, George Petzetakis, PDG de l'entreprise du même nom qui fabrique des tubes, doit 2,3 millions d'euros à l'État. Ou encore Costas Yiannikos, un des dirigeants de la chaîne de télévision Alter TV, appréhendé lundi 21 novembre : ses arriérés d'impôts grimpent à 1,2 million d'euros.

Pour le gouvernement, il s'agit de montrer aux citoyens sa fermeté envers les plus riches. Et sa détermination à redresser ses comptes alors que ses partenaires européens lui accordent leur aide. «En un mois, il y a eu plus de personnes menottées pour fraude fiscale que lors de la dernière décennie!», observe Nick Malkoutzis, rédacteur en chef adjoint du quotidien grec Ekatherimi English.

Ce changement soudain est dû à la mise en application

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant