La Grèce réclame au MES un prêt de trois ans, s'engage à réformer

le , mis à jour à 14:49
0

ATHENES, 8 juillet (Reuters) - La Grèce s'engage à réformer dès la semaine prochaine son système de retraites et sa fiscalité pour obtenir de ses partenaires européens un prêt de trois ans couvrant les remboursements de sa dette, écrit-elle dans une lettre adressée mercredi au Mécanisme européen de stabilité (MES). Dans cette missive rendue publique par le gouvernement d'Alexis Tsipras, Athènes promet aussi d'honorer ses obligations financières et de détailler d'ici jeudi ses propositions pour qu'elles soient examinées par ses créanciers. "Nous avons confiance dans le fait que les Etats membres comprennent l'urgence de notre demande de prêt étant donné la fragilité de notre système bancaire, notre pénurie de liquidités disponibles, nos obligations à venir, notre accumulation d'arriérés sur le plan intérieur et notre volonté affichée d'apurer nos arriérés vis-à-vis du FMI et de la Banque de Grèce", écrit le ministère grec des Finances. Athènes salue aussi "l'occasion d'envisager des mesures potentielles" pour assurer la viabilité de sa dette dans le cadre des discussions plus larges susceptibles de s'ouvrir. Le montant du prêt réclamé au MES n'est pas spécifié, selon une source de la zone euro ayant eu connaissance du document. (Deepa Babington; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux