La Grèce propose de taxer certaines transactions bancaires-sces

le , mis à jour à 14:20
0

ATHENES, 20 mai (Reuters) - La Grèce a proposé à l'Union européenne et au Fonds monétaire international (FMI) d'instaurer une taxe sur certaines transactions bancaires, dont les recettes contribueraient à la réalisation des objectifs budgétaires, a-t-on appris de deux sources proches des discussions mercredi. "Il n'y a aucune décision définitive pour l'instant mais c'est en discussion", a dit un responsable gouvernemental, précisant que "la proposition ne vise absolument pas la totalité des transactions bancaires". Une autre source proche des discussions a déclaré que le débat sur cette proposition était encore à un "stade préliminaire". Le quotidien Kathimerini a rapporté qu'Athènes avait proposé une taxe de 0,1% à 0,2% sur les transactions bancaires avec un objectif de recettes de 300 à 600 millions d'euros par an. Les discussions entre le gouvernement d'Alexis Tsipras et les créanciers internationaux de la Grèce achoppent depuis bientôt quatre mois sur plusieurs dossiers sensibles, comme la réforme des retraites et celle du marché du travail, mais aussi les objectifs d'assainissement des finances publiques fixés à Athènes. (Renee Maltezou, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant