La Grèce prépare 23 milliards d'économies supplémentaires

le
0
De nouvelles mesures d'austérité vont être prises, comme des coupes salariales, le renforcement des contrôles des comptes, notamment dans les hôpitaux, et un coup de frein sur les embauches.

Georges Papandréou est bien décidé à sortir son pays de la crise. Le premier ministre grec a présenté vendredi les grandes lignes de son programme budgétaire 2012-2015. Il a commencé par tenter de tordre le cou aux insistantes rumeurs de restructuration de la dette grecque d'ici à 2013, qui ont agité les marchés depuis deux jours, faisant flamber le coût de la dette. Pour le chef du gouvernement, la Grèce résoudra ses problèmes «en restructurant le pays, pas la dette».

Papandréou a ainsi prévenu que de nouvelles mesures d'austérité seraient prises, qui seront détaillées après les congés de Pâques. Elles comprendront des coupes salariales, le renforcement des contrôles des comptes, notamment dans les hôpitaux, et un coup de frein sur les embauches. L'État grec espère ainsi économiser près de 23 milliards d'euros pour arriver à réduire ses dépenses « à environ 44 % du PIB, dans la moyenne de la zone euro, contre 53 % du PIB en 2009, et d'augmenter

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant