La Grèce plus que jamais sous la tutelle de ses créanciers

le
17
Le ministre grec des Finances Euclid Tsakalotos, le 14 août 2015 à Bruxelles. (afp.com / JOHN THYS)
Le ministre grec des Finances Euclid Tsakalotos, le 14 août 2015 à Bruxelles. (afp.com / JOHN THYS)

Ce plan constitue une forme de tutelle que les Grecs ont déjà vigoureusement rejetée par le passé et dont le principe comme les résultats soulèvent des questions.

Les quelque 400 pages du mémorandum d'accord, qui va très loin dans le détail des conditions à remplir en échange de cette manne financière vitale, couvrent un champ extrêmement vaste, de la réforme de la justice aux règles du licenciement collectif en passant par la politique des transports.

Bloc "A lire aussi"

Sans compter les objectifs budgétaires très ambitieux fixés à la Grèce, qui vont requérir des mesures d'austérité draconiennes.

Les contrôles qui seront effectués par les institutions (UE, BCE, Mécanisme européen de stabilité et FMI) "sont les mêmes, formellement, que dans les deux précédents plans d'aide" en 2010 et 2012, accompagnés de 240 milliards d'euros de prêts. En revanche, dans leurs exigences, "les créanciers sont plus précis sur les mesures à prendre et le calendrier", note Frédéric Allemand, spécialiste de l'Europe à l'institut d'études CVCE, dont le siège est à Luxembourg.

Ils veulent ainsi obliger les boulangeries à vendre le pain en fixant un prix au kilo et non plus à l'unité, pour stimuler une diversification de l'offre, ou prolonger la durée légale de conservation du lait pasteurisé dans les rayons des

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.e.s.t. le samedi 15 aout 2015 à 13:20

    Les Grecs étant incapables de se gérer eux-mêmes, on le voit avec leur vote stupide Syriza, il faut bien que quelqu'un le fasse pour eux! Et quand ce "quelqu'un" prête énormément d'argent, il est normal qu'il décide ce qui doit en être fait! Les votes successifs des Grecs,d'abord militaires, puis socialistes et libéraux corrompus, enfin extrême-gauche irresponsable et populiste, montrent bien que s'ils ont inventé la démocratie, ils en ont oublié l'usage!

  • cmaignan le samedi 15 aout 2015 à 13:04

    Le peuple est responsable de son vote (d'ailleurs a t il vraiment le choix , entre un c.. ou un c... qui choisir ), mais pas de comment il est utilisé. Quand je pense à Sarko qui est passé outre l'opinion du peuple aprés le referundum , sur le traité pour le faire passer de force ... Cela veut tout dire de notre democratie

  • M7181650 le samedi 15 aout 2015 à 12:41

    Les Français sont responsables car ils votent pour des politiciens qui leur promettent de "raser gratis". Le dernier en date s'appelle FH. Les résultats sont la. Les pays du Nord ont préféré des gens responsables et ils n'en sont pas la.

  • lopez69 le samedi 15 aout 2015 à 12:38

    Les Grecs ont récolté ce qu'ils ont semé, de par le laxisme des dirigeants et le manque de civisme qui les animent. Prenons garde que la profusion avec laquelle, les nôtres dilapident et distribuent la richesse nationale, ne nous amène à notre tour dans une telle situation. Ce qui en théorie n’est pas loin d’être déjà le cas, au regard des dettes qui s’accumulent.

  • cmaignan le samedi 15 aout 2015 à 12:22

    @M7181650 Sauf que les donneurs d'ordre ne sont pas les payeurs. Et cela change tout. Qui a mis et continue à mettre la France sous la dépendance des créanciers ? Qui a voté contre le traité europeen ? les Francais. Alors qui est responsable ? Pas le peuple !!

  • umrk le samedi 15 aout 2015 à 12:07

    Au moins, dans le pacte Faustien, il y avait une contrepartie positive. Là, je ne la vois pas ...

  • umrk le samedi 15 aout 2015 à 12:04

    On nous avait promis que l Europe nous apporterait la prospérité, non ?

  • M7181650 le samedi 15 aout 2015 à 11:56

    Arretez de blâmer l'Europe ou les allemands... C'est ce qui arrive lorsqu'on dépense ce que l'on n'a pas à coups de dépenses publiques, d'allocations sociales et de clientélisme... Tiens, cela me rappelle un autre pays... Mais, bon, quand la France sera concernée, les Francais blâmeront alors l'Europe, les Allemands, les Américains, les banques et l'horrible ultra-libéralisme... Au lieu de leur propre gabegie... C'est tellement plus facile d'accuser les autres...

  • umrk le samedi 15 aout 2015 à 11:25

    D abord les un t e r m. E. N. S. C. H grecs, ensuite les u.... Français ...

  • gacher le samedi 15 aout 2015 à 11:10

    Autrefois, ( il y a 50 ans) on achetais du pain au kilo, et on avait ce qu'on appelait la pesée. C'était un petit morceau de pain qui ajustait le poids. du pain acheté. C'est fini et maintenant le poids n'est jamais bon.