La Grèce organise des législatives anticipées

le
0
Ce scrutin se tiendra le 6 mai prochain dans un pays en proie à une crise économique et politique sans précédent.

L'événement était programmé et approuvé par les partis politiques depuis plusieurs semaines: l'annonce officielle mercredi par Loukas Papademos, le premier ministre grec, de la tenue d'élections législatives anticipées le 6 mai prochain, n'a donc pas bouleversé l'opinion publique. Pour dissoudre le Parlement, le chef du gouvernement s'est appuyé sur l'article 41 de la Constitution grecque qui évoque une «raison nationale», à savoir, le sauvetage de l'économie grecque.

Et pour cause, l'avenir économique du pays dépend de sa stabilité politique. Or l'appel aux urnes laisse les experts perplexes: «C'est la première fois dans l'Histoire moderne grecque que nous sommes devant autant d'incertitude. Personne ne peut prédire le résultat des urnes et surtout aucun parti ne semble obtenir la majorité pour gouverner seul», affirme Pavlos Tzimas, analyste politique.

«Armés de colère»

Selon les derniers sondages, le parti conservateur Nouvelle-Démocratie et son dirigeant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant