La Grèce met enfin à contribution ses armateurs

le
0
Le Parlement grec a voté un alourdissement de la fiscalité, qui touchera notamment les professions libérales et les armateurs.

Pour la quatrième année consécutive, le Parlement grec a voté ce week-end un alourdissement de la fiscalité pour 2013, essentiellement de l'impôt sur le revenu. Sont touchés les contribuables à partir d'un revenu annuel de 21.000 euros, les professions libérales, championnes de la fraude fiscale, mais également les armateurs.

Ces derniers, qui depuis 1953 ne paient qu'une taxe forfaitaire sur les tonnages, à l'exclusion de tout impôt direct, devraient verser une centaine de millions d'euros supplémentaires, selon le projet.

Cette contribution, qui frappera les armateurs grecs et étrangers battant pavillon en Grèce, reste toutefois marginale par rapport aux 2,3 milliards d'impôts nouveaux attendus en 2013. Le ministre des Finances, Yannis Stournaras, a présenté cette facture comme un préalable pour bénéficier de l'aide inter...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant