La Grèce espère trouver son salut dans un gisement de gaz

le
7

LONDRES/MILAN (Reuters) - Un gisement de gaz naturel offshore pourrait-il résoudre les difficultés budgétaires grecques? C'est en tout cas ce que laisse entrevoir une étude présentée au mois de juin au Premier ministre grec Antonis Samaras et que s'est procurée Reuters.

Selon cette étude, qui rassemble des données scientifiques, les réserves situées au large de la Crète pourraient avoisiner les 3.500 milliards de mètres-cube de gaz, de quoi répondre aux besoins en gaz de l'Europe pendant plus de six ans, et un gisement de pétrole d'environ 1,5 milliard de barils.

Si leur présence était avérée et leur exploitation possible, ces ressources pourraient représenter une manne inespérée pour la Grèce, lourdement endettée, et dont les importations d'énergie représentent chaque année l'équivalent 5% de son produit intérieur brut.

Encore-faut-il que soit confirmée l'estimation des scientifiques, qui chiffrent les recettes potentielles liées à ces réserves à 599 milliards de dollars (460 milliards d'euros) sur 25 ans.

L'exploitation de ces ressources prendrait de toute façon plusieurs années. Athènes a lancé une procédure d'octroi de permis et a commandé des études sismiques pour préciser l'étendue des réserves d'hydrocarbures. Les résultats sont attendus mi-2013.

Oleg Vukmanovic et Stephen Jewkes, Catherine Monin pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le jeudi 4 oct 2012 à 17:24

    Je me demandai aussi pourquoi ils creusaient leur déficit . c'était pour touver du gaz.

  • vlad16 le jeudi 4 oct 2012 à 11:51

    bon ben maintenant on sait que la grèce va rester dans la zone euro au moins jusqu'à mi-2013 lol

  • TONAR22 le jeudi 4 oct 2012 à 11:18

    enfin une bonne nouvelle ! qd tu es au fond du trou (connaissent ça ...) c'est sûr que pouvoir te faire du blé avec du gaz etc ,ça allège la dette ! )

  • frk987 le jeudi 4 oct 2012 à 10:31

    Eux au moins ils cherchent des hydrocarbures, en France on refuse le gaz de schiste, quand je dis que la Grèce est moins mal parti que la France !!! Et en plus ils ont des ressources fiscales potentielles, nous on n'en a plus.

  • NORDGHAZ le jeudi 4 oct 2012 à 10:11

    technip

  • mmegemon le jeudi 4 oct 2012 à 09:56

    encore du temps, juin2013 pour éventuellement savoir s'il y a du gaz!!!!

  • M4189758 le jeudi 4 oct 2012 à 09:49

    on leur souhaite plein de bonnes découvertes

Partenaires Taux