La Grèce "en progrès" prend la présidence tournante de l'UE

le
0
LA GRÈCE PREND LES RÊNES DE L'UE
LA GRÈCE PREND LES RÊNES DE L'UE

ATHENES (Reuters) - La Grèce a pris mercredi la présidence tournante de l'Union européenne en mettant en avant les efforts qu'elle a consentis pour relancer son économie après six années de récession et deux plans de sauvetage internationaux.

Devant la presse, les ministres des Affaires étrangères, Évangélos Vénizélos, et des Finances, Yannis Stournaras, ont insisté sur les signes de reprise de l'économie grecque, que les économistes voient croître légèrement cette année.

"Aucun autre pays n'a, en temps de paix, fourni autant d'efforts que ceux que la Grèce a réalisés depuis 2009", a dit Yannis Stournaras en promettant à ses compatriotes qu'ils commenceront "cette année à en ressentir les bénéfices dans leur portefeuille".

Les deux ministres ont surtout cherché à rassurer leurs créanciers - Commission européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international - et partenaires européens sur le fait qu'Athènes, qui compte sur la présidence de l'UE pour redorer son blason, n'entend pas demander l'effacement d'une partie de sa dette, ni solliciter un nouveau plan de sauvetage.

"Ce que nous voulons, c'est une discussion technique sérieuse pour voir comment rendre la dette soutenable à long terme", a expliqué Évangélos Vénizélos.

Le Premier ministre grec, Antonis Samaras, a également affiché son optimisme. "Après de gros sacrifices, la Grèce peut enfin dire qu'elle est en train de sortir de la crise", a-t-il assuré au cours d'une conférence de presse commune avec le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

Luke Baker, Tangi Salaün pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux