La Grèce dit avoir besoin d'un accord d'ici fin mai

le , mis à jour à 12:48
3

ATHENES, 18 mai (Reuters) - Le gouvernement grec doit aboutir à un accord avec ses créanciers avant la fin du mois même s'il sera en mesure de payer les salaires et les pensions de mai, a déclaré lundi son porte-parole. "Il faut qu'il y ait une solution en mai afin que nous puissions résoudre nos problèmes de liquidités", a dit Gabriel Sakellaridis lors d'une conférence de presse. Il a exclu l'instauration d'une taxe sur les dépôts bancaires pour lever des fonds et ajouté que le gouvernement ne signerait pas un troisième plan d'aide financière. Il a également souligné qu'Athènes maintenait ses "lignes rouges" dans les négociations avec ses partenaires, ce qui revient à refuser toute réduction des pensions de retraite et à exiger un projet incluant des objectifs de croissance économique, un objectif d'excédent primaire (hors service de la dette) viable et une restructuration de la dette. (Renee Maltezou, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • wanda6 le lundi 18 mai 2015 à 16:08

    M7361806 : http://www.upr.fr/videotheque-upr/la-grece-avant-lunion-europeenne

  • wanda6 le lundi 18 mai 2015 à 16:07

    M7361806 : diviser pour mieux régner c’est connu ! . L'exemple de la Grèce est flagrant. Son état emprunte pour rembourser des dettes. Quel banquier vous accorderait un prêt pour en rembourser un autre dans une situation de surendettement ? la manœuvre est simple et grossière. Endetter le pays jusqu'à la presque faillite pour le vider de ses biens et entreprises publiques et les faire passer dans la sphère privée amie des financiers. C'est un hold-up et le plus grand de tous les temps.

  • 445566ZM le lundi 18 mai 2015 à 15:01

    Les grecsbsont très malins. Le nouveau gouvernement de gauche ne fait pas payer les impôts aux riches ni à l'église, il préfére solliciter l'Europe, comme d'habitude. Et le cadastre, devant permettre d'évaluer rapidement les impôts locaux, toujours en panne ?

Partenaires Taux