La Grèce confrontée à une pénurie de médicaments

le
0
Conséquence de la crise financière, quelque 170 pharmacies ont dû baisser le rideau.

Depuis le comptoir de sa pharmacie du centre d'Athènes, Ypakoï Ptinosi désespère de voir un client. Dans les larges tiroirs blancs, elle étale les boîtes de médicaments pour combler les rangées vides pendant que sa collègue disperse les produits parapharmaceutiques dans le reste de la boutique. Comme les jours précédents, cette jeune pharmacienne craint de ne voir que deux ou trois touristes venir acheter un tube de crème solaire, mais aucun habitué des lieux.

Depuis janvier, les pharmaciens refusent de délivrer les médicaments sur ordonnance s'ils ne sont pas payés comptant. La Sécurité sociale nationale, qui couvre neuf millions de Grecs, soit 90 % de la population, prend intégralement en charge la plupart des médicaments. Or sa dette envers les pharmacies bat des records depuis le début de la crise et dépasse les 350 millions d'euros. La plaie touche tant les distributeurs que les consommateurs. «C'est horrible de devoir refuser des médicaments à un client

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant