La Grèce complique le calendrier de Strauss-Kahn

le
0
Le directeur général du FMI est confronté à l'aggravation de la crise grecque, à un mois et demi du début des primaires.

Il a un travail à terminer. Dominique Strauss-Kahn est au chevet de la Grèce. En tant que directeur général du Fonds monétaire international, le favori du PS pour la présidentielle est en première ligne pour aider le premier des États de l'Union européenne à avoir été frappé par la crise. Mais la situation s'aggrave là-bas. Athènes négocie actuellement avec l'UE et le FMI une nouvelle aide financière.

Mercredi, des inspecteurs des deux institutions sont arrivés dans la capitale pour faire le point avec les autorités du pays. DSK lui-même devrait s'y rendre. À un mois et demi du début des primaires socialistes, il a la tête ailleurs.

«Ça va très mal»

La crise grecque complique son chemin. Déjà, l'année dernière, ses adversaires avaient dénoncé la politique d'austérité prônée par le FMI. Alors, s'il faut imposer un nouveau tour de vis comme cela semble être le cas... «Le martyre du peuple grec n'a que trop duré», a lancé mercredi le préside

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant